Nos actualités

Revenir aux actualités

Le Jaune Budgétaire 2018 sur la formation professionnelle est publié !

11 Décembre 2017

Lundi 20 novembre 2018, le Gouvernement a publié le Jaune Budgétaire 2018 en vue du projet de loi de finances 2018.

Le document dresse les orientations budgétaires pour 2018 mais également le point de la dépense de la Nation pour l'apprentissage et la formation professionnelle, à la fois par public et par financeur.

Cette année, il traite à ce titre les données de l'année 2015, première année de mise en œuvre de la réforme du financement de la formation professionnelle issue de la loi du 5 mars 2014.

Par conséquent, il fait apparaître une dépense de la Nation en faveur de la formation professionnelle et de l’apprentissage de 24,9 Md€, en diminution de -1,7 % par rapport à 2014. Ce chiffre ne prend plus en compte les dépenses directes des entreprises (6,28 Md€ en 2014) qui était, jusqu’en 2014, calculé grâce aux déclarations 24-83 remplies par les employeurs et supprimées par la réforme de 2014.

Découvrez les résultats-clés :

Qui finance ? Qui bénéficie ?


Les chiffres-clés

Effort national pour la Formation Professionnelle 2015 : 25 Mds € (-1.7% par rapport à 2014) rapporté au PIB de la Nation, identique à celui de l’année précédente (1,1%)  (hors dépenses directes des entreprises)

Entreprise : 31% des dépenses, soit 7.7 Mds (-3,9%)

- 60% actifs occupés du secteur privé (-8,7%)  

- 30,6 jeunes (+2,4%), dont 16% apprentissage (+1,4%) et 14,6% contrats de professionnalisation
(+3,6%)

- 10,7% demandeurs d’emploi (+6.1%)

 

Etat : 14 % des dépenses, soit 3,5 Mds (-7,1 %)  

- 38,6% pour ses propres agents

- 38,3% formation des jeunes (0,3%) dont 37% apprentissage + 1,2% contrats de professionnalisation, E2C, EPIDe

- 6,2% demandeurs d’emploi

- 16,4% actifs du secteur privé (formation continue dans l’enseignement supérieur, vae, edec, etc) (-8,5),
 

Régions: 19 % des dépenses – 4,6 Mds (3,3%)  

- 55,2% formation des jeunes (-1,7%) dont 34,4% apprentissage (-6%)

- 30,6% demandeurs d’emploi (+19,8%)

- 8% actifs occupés du secteur privé (stages de formation y compris formations sanitaires et sociales) (-7,4%)

- Investissement : 4% (-8%)

- 2,3 % Agents du secteur public (15,2%)
 

Pôle emploi/Unedic,Agefiph, autres administrations (hors fonction publique) : 8,4% des dépenses, soit 2,1 Mds  (-1,5%)  

Autres collectivités territoriales (hors fonction publique) : 0,5% des dépenses, soit 113 m (-2,8%)  

Ménages : 5,6% des dépenses, soit 1,4 Md (+3 %)

Fonctions publiques : 22 % des dépenses, soit 5,47 Mds (-0,2%) dont 2,2 Mds pour les fonctionnaires d’Etat, 2,5 Mds pour les fonctionnaires territoriaux (+2,3%) et 0,8 Mds pour la fonction hospitalière hors médecin (+3,1%)  

Dépense par public bénéficiaire :

- Jeunes : 7,5 Mds d’euros, soit 30,1% (0%) => dont 6,5 Mds pour l’alternance (professionnalisation & apprentissage)

- Demandeurs d’emploi : 4,9 Mds d’euros, soit 19,6% (+1,7%)

- Actifs occupés du secteur privé (hors dépenses directes des entreprises) : 6,7 Mds d’euros, soit 27% (-7,2%)

- Agents publics : 5,5 Mds d’euros, soit 22 % (-0,3%)

Taux d’accès moyen à la formation des salariés : 43,5% (données 2014)

Taux d’accès selon la catégorie et la taille d’entreprise en 2014

- Ouvriers : 33,6%

-  Employés : 36,1%

- Techniciens et agents de maitrise : 56,5%

-  Ingénieurs et cadres : 55,3%

- 10 à 19 salariés : 15,7%         

- 20 à 49 salariés : 25,9%

- 50 à 249 salariés : 41%

- 250 à 499 salariés : 49,9%

- 500 à 1999 salariés : 55,4%

- 2000 salariés et plus : 56,6%

Alternance en 2016 : 

- 484 000 nouveaux contrats en alternance (apprentissage et professionnalisation) en 2016 (+3,2%) ;

- Effectif total en fin d’année 2016: 637 400 contrats d’alternance (+3%)

- Apprentis : 288 700 nouveaux contrats (+1,9%), effectif total : 412 400 (405 200 en 2015, +1,8%)

- Contrats de professionnalisation : 195 300 nouvelles entrées (+5,1%), effectif total : 225 000 (213 000 en 2015 (+5,6%)  

EN 2016, 76% des contrats de professionnalisation ont entre 16-25 ans.

46% des personnes embauchées en contrat de professionnalisation sont titulaires d’un diplôme de niveau Bac +2.

La FFP mettra très prochainement à jour son mémo 'Comprendre (enfin !) la Formation Professionnelle'.

Pièces jointes

Précédent
Suivant

Vous souhaitez devenir membre de la FFP ?

Adhérer