Nos actualités

Revenir aux actualités

L’Institut Montaigne appelle aussi à « libérer la formation » (Communiqué de presse)

23 Janvier 2017

L’Institut Montaigne a publié la semaine dernière une étude intitulée « Un capital emploi formation pour tous » rédigée par Bertrand MARTINOT, économiste et ancien Délégué Général à l’Emploi et à la Formation professionnelle, et Estelle SAUVAT, Directrice générale d’un cabinet de conseil en ressources humaines. A l’instar du Livre Blanc « Libérer la formation » publié par la FFP avec le cabinet Asterès en juin 2016, l’étude appelle à libérer le système de formation professionnelle de ses rigidités et de ses contraintes, et à garantir ainsi une véritable flexisécurité en France.

Dès juin 2016 et la publication de son Livre Blanc Libérer la formation, la FFP appelait à une prise de conscience sur le rôle central de la formation professionnelle face aux défis économiques et sociaux de notre pays. Dans une économie en mutation profonde, les métiers évoluent rapidement et, avec eux, les besoins en compétences. Les auteurs de l’étude de l’Institut Montaigne partagent ce diagnostic et placent la flexisécurité au cœur des enjeux de notre pays. En effet, la flexibilité du marché du travail ne peut suffire à redresser notre économie si elle n’est pas accompagnée d’un investissement massif dans les compétences des actifs, dans tous les secteurs économiques.

Pourtant, les auteurs de l’étude constatent que la récente réforme du 5 mars 2014 « s’est arrêtée à mi-chemin et l’objectif d’autonomisation de l’individu n’a pas été atteint ». Ils dénoncent la dispersion, le manque de lisibilité et le caractère inégalitaire des dispositifs de formation professionnelle. Depuis deux ans, la FFP alerte effectivement sur la mise en œuvre de la loi du 5 mars 2014 et sur l’excès de complexité de la gouvernance et des dispositifs de financement, malheureusement caractéristiques du système français de formation.   

Pour répondre à ces enjeux, Bertrand MARTINOT et Estelle SAUVAT préconisent un Capital Emploi Formation universel, simplifié, doté en euros et non en heures, sans plafonnement, et élargi à toutes les prestations de formation et d’accompagnement. Ces propositions, qui figurent dans le Livre Blanc Libérer la formation de la FFP, visent à doter chaque actif d’un outil simple au service de la sécurisation de son parcours professionnel.

Pour Jean WEMAËRE, Président de la FFP, « Le diagnostic que la FFP et l’Institut Montaigne partagent sur le système actuel de formation professionnelle en France doit faire réagir nos décideurs publics. La formation est la clé de l’employabilité, de l’innovation, de la compétitivité et de la cohésion sociale de notre pays. Il est temps de bâtir un système centré sur les bénéficiaires, leur accordant des droits concrets et compréhensibles. Libérons la formation ! »

Lire l'intégralité de l'étude de l'Institut Montaigne.

Télécharger le communiqué de presse.

Précédent
Suivant

Vous souhaitez devenir membre de la FFP ?

Adhérer