Nos actualités

Revenir aux actualités

La FFP présente la 21ème édition de son Observatoire économique

25 Janvier 2019

Les Présidents de l’Observatoire économique de la FFP, Sylvie PETITJEAN et Christophe QUESNE, ont présenté ce jeudi 24 janvier en conférence de presse les résultats du baromètre annuel des adhérents de la FFP. L’édition 2018 de l’Observatoire confirme la forte hausse du nombre d’adhérents à la FFP, et souligne à nouveau combien ces derniers investissent dans des démarches qualité et dans la transformation digitale. Il est aussi fait état d’une appréciation globalement positive des opportunités de la réforme du secteur en cours, cependant une forte inquiétude est ressentie quant à la mise en œuvre opérationnelle de la loi et à la période de transition 2019.

A l’image de l’année 2016, 2017 aura été une année de forte progression du nombre d’adhérents à la FFP avec une augmentation d’entreprises adhérentes de 12%, ayant formé 5 millions de stagiaires. Le chiffre d’affaire moyen des entreprises de formation enregistre une légère hausse atteignant 3.150 millions d’euros contre 3.102 millions d’euros en 2016.

Les entreprises de formation de la FFP se caractérisent toujours par un fort engagement dans les démarches qualité avec 85% des adhérents détenteurs d’une certification reconnue par le CNEFOP. Comme le rappelle Sylvie PETITJEAN, « l’action de la Fédération est d’accompagner ses adhérents dans une démarche d’amélioration continue ». En outre, pour répondre aux enjeux de transformation numérique du secteur, 100% des répondants à l’enquête ont entrepris une ou plusieurs actions visant à insérer des outils digitaux dans leurs activités. La digitalisation de leur offre de formation et de leur organisation, est respectivement une priorité en cours et à venir pour 80% et 70% des entreprises de la FFP.

Par ailleurs, à l’aube de la mise en œuvre de la loi Pour la liberté de choisir son avenir professionnel, promulguée en septembre 2018, 98% des adhérents voient des opportunités liées à la réforme pour le développement de leur activité. Pour Christophe QUESNE, « l’élargissement de la définition de l’action de formation, ouvre le champ pour favoriser l’innovation pédagogique et renforcer ainsi une réponse au plus près des besoins en compétences des actifs et entreprises ». Cependant, « l’inquiétude des entreprises de formation se ressent en cette période de transition et mise en œuvre de la loi » explique Sylvie PETITJEAN, « et notamment sur la continuité des prises en charge des différents dispositifs. Pour exemple, ¼ des adhérents ne se prononce pas sur le Compte Personnel de Formation rénové dans l’attente de la fin de la période de transition. Cette incertitude fait que l’année sera sans doute plus difficile pour l’activité de nos adhérents. Mais la FFP est pleinement mobilisée auprès de ses adhérents et de l’ensemble des acteurs pour la réussite de cette transformation et l’accès au développement des compétences de tous les publics, conclut Christophe QUESNE.  

Pièces jointes

Précédent
Suivant

Vous souhaitez devenir membre de la FFP ?

Adhérer