Nos actualités

Revenir aux actualités

Formation des seniors

17 Janvier 2020

Ce mardi 14 janvier le rapport Bellon-Mériaux-Soussan sur l’emploi des seniors a été remis au Gouvernement. Ce rapport annonce que « l’allongement de la vie professionnelle nécessiterait de renforcer la formation des salariés aux abords de la seconde partie de carrière pour leur permettre de rester plus longtemps employables ».

La FFP, qui a été auditionnée dans le cadre de ce rapport, rappelle les principales mesures qu’elle porte pour le maintien de l’employabilité des seniors tout le long de leur carrière professionnelle :

- l’incitation à un bilan de compétences à partir de 45 ans pour tous les actifs. Pierre Courbebaisse, Président de la FFP, se réjouit que cette proposition soit reprise par le rapport Bellon-Mériaux-Soussan. « Il est primordial que les actifs puissent valoriser leurs compétences et qu’ils disposent de l’information nécessaire sur leur évolution potentielle. » affirme-t-il.

- une simplification de la Validation des Acquis de l'Expérience (VAE) est aussi souhaitable afin de favoriser la certification de compétences reconnue lors d’un entretien professionnel ou sur un CV en cas de recherche d’emploi par exemple.

- un usage adapté du Compte Personnel de Formation (CPF) pour permettre aux seniors de financer des formations de reconversion vers une deuxième carrière dans un autre métier et/ou secteur, avec une éventuelle aide à la mobilité géographique. Pour exemple, le déplafonnement des droits acquis à partir de 45 ans permettant l’évolution vers un système de compte épargne formation, repris par les rapporteurs.

« Notre objectif principal doit être d’éviter le déclassement des actifs au sein du marché de travail à la fin de leurs carrières. Cela ne peut se faire qu’en promouvant, avec les entreprises, le développement des compétences de tous les actifs, quel que soit leur statut et leur âge. », rappelle Pierre Courbebaisse.

Précédent
Suivant

Vous souhaitez devenir membre de la FFP ?

Adhérer