Nos actualités

Revenir aux actualités

Rapport Mettling : la formation professionnelle au cœur de la transformation numérique des entreprises

2 Octobre 2015

Bruno METTLING, Directeur Général Adjoint Ressources Humaines du Groupe Orange, a remis ce mardi 15 septembre son rapport consacré à « la transformation numérique et vie au travail » à la Ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social.

La FFP se réjouit que la formation professionnelle soit reconnue comme un levier-clé de la transition numérique et plus largement de la compétitivité des entreprises et de l’employabilité des individus. Et souhaite prendre pleinement part aux suites qui seront données aux propositions contenues dans le rapport.                                          

Compte tenu de l’impact massif de la transition numérique sur l’ensemble des secteurs de l’économie, Bruno METTLING juge indispensable d’accroitre l’investissement en formation professionnelle afin de garantir une meilleure « éducation au numérique ». C’est le sens d’une préconisation portée par le rapport : recenser les besoins en formation nécessaires à la transformation numérique – notamment des PME et ETI – par une vaste consultation des branches professionnelles. La branche des organismes de formation a d’ores et déjà engagé cette réflexion en lançant une étude sur l’impact de la digitalisation sur les métiers dans les organismes de formation. Les résultats devraient être connus d’ici l’été 2016.

Au-delà du numérique, le rapport souligne la nécessité de faire de la formation continue le moteur permanent de l’innovation et de l’agilité dans toutes les entreprises. Ainsi, le Directeur Général Adjoint du Groupe Orange estime que « la formation doit constituer un effort récurrent et durable : car de nouvelles technologies font en permanence irruption dans l’entreprise, obligeant les salariés à monter en compétence à échéance régulière, ce mouvement n’ayant pas vocation à se stabiliser. »

La FFP se réjouit qu’un acteur majeur de l’économie française invite l’ensemble des acteurs de notre vie économique et politique à se saisir du levier incontournable que représente la formation professionnelle pour l’emploi, la compétitivité et la croissance de notre pays. Elle se félicite de retrouver dans ce rapport les préoccupations d’innovation et de qualité portées par la grande majorité des organismes de formation professionnelle qui adaptent chaque jour davantage leur offre - vers plus de sur-mesure, d’individualisation, d’instantanéité, de nomadisme etc. - pour s’engager au plus près des entreprises à répondre à leurs besoins en compétences.

Pour accompagner cette évolution du secteur de la formation professionnelle, la FFP anime, sur mandat des Ministères de l’Economie et du Travail, un comité de pilotage intitulé « Capital humain et formation professionnelle, investissements pour la compétitivité » qui regroupe l’ensemble des acteurs de notre secteur. A compter de décembre 2015, ce comité de pilotage partagera ses diagnostics, proposera des outils et portera des préconisations en vue d’un nouvel écosystème apprenant, mettant la compétence au cœur de la stratégie de performance économique et sociétale de l’entreprise.

Par conséquent la FFP, représentante des organismes privés de formation qui couvrent 85% des besoins du marché de la formation, répondra présente à l’invitation du rapporteur d’associer les organismes de formation aux suites qui seront données à ses propositions.

Consulter le rapport
Précédent
Suivant

Vous souhaitez devenir membre de la FFP ?

Adhérer