Nos actualités

Revenir aux actualités

Conférence sociale : un rendez-vous manqué pour la formation professionnelle… et pour une insertion rapide des jeunes dans l’emploi (Communiqué de presse)

17 Juillet 2014

Par lettre ouverte en date du 20 mai dernier, la FFP demandait solennellement au Gouvernement de se mobiliser pour renforcer la formation professionnelle et lui permettre de jouer pleinement son rôle dans la lutte contre le chômage ainsi que la compétitivité de notre pays.

Dans cette lettre, la FFP ciblait tout particulièrement deux enjeux :

-     réussir la mise en œuvre de la réforme du 5 mars 2014 qui transforme profondément le système de formation professionnelle ;

-     relancer d’urgence les politiques d’alternance pour favoriser l’emploi des jeunes.

La Conférence sociale des 7 et 8 juillet derniers était l’occasion pour le Gouvernement d’apporter des réponses concrètes aux partenaires sociaux et de prendre les mesures qui s’imposent sur ces deux chantiers. Si la FFP se réjouit que le Gouvernement ait placé l’insertion professionnelle des jeunes au cœur de l’agenda social, force est de constater qu’il n’a pas pris les mesures à la hauteur des enjeux et de l’urgence.

S’agissant de l’emploi des jeunes, la FFP ne peut que regretter que les mesures et les moyens nouveaux annoncés portent uniquement sur l’apprentissage. Cette conception restrictive des politiques d’alternance fait marcher le gouvernement sur une seule jambe et le conduit à se priver de l’outil performant qu’est le contrat de professionnalisation. Un chiffre suffit pourtant à démontrer son efficacité : le taux d’insertion dans l’emploi 6 mois après la fin du contrat est de 75 % pour le contrat de professionnalisation (Enquête FPSPP-TNS-Ambroise Bouteille, mai 2014) contre 65 % pour l’apprentissage (Note DEPP – Mars 2014).

La FFP, lors de cette Conférence sociale et par l’intermédiaire de son Vice-Président Jacques BAHRY, a défendu une vision réaliste de l’alternance : elle considère que ses deux dispositifs sont complémentaires et ne doivent pas être placés dans une situation de concurrence qui, au final, la rend illisible tant pour l’employeur que pour le jeune. La complexité et l’instabilité qui règnent ainsi autour des modalités d’embauche et de rémunération des contrats d’alternance ont largement contribué à leur chute dramatique depuis 2 ans.

Sachant qu’à ce jour, pour les jeunes de moins de 26 ans, seuls les contrats d’apprentissage sont exonérés des cotisations patronales, la FFP réitère sa demande d’extension de cette exonération aux contrats de professionnalisation afin d’harmoniser les dispositifs.

Dans le contexte de morosité économique et de frilosité des chefs d’entreprise à embaucher, cette mesure doit être adoptée dès cet été pour être opérationnelle à la rentrée. Cela permettra, à très court terme et à bas coût :

-     de passer un signal de confiance aux employeurs et favoriser massivement l’insertion professionnelle des jeunes,

-     d’améliorer la lisibilité de l’offre de formation en alternance.

Plus généralement, la FFP a porté, lors de cette Conférence sociale, un message ambitieux sur le rôle clé que joue la formation professionnelle pour l’emploi, la compétitivité et la croissance. Elle restera mobilisée sur les suites qui lui seront données, et notamment pendant les négociations relatives aux chômeurs de longue durée pour lesquels la formation représente une attente qu’il ne faudra pas décevoir.

Depuis plusieurs semaines, nous appelons à la mobilisation de tous les acteurs pour conserver l’élan de l’ANI du 14 décembre 2013 et préparer au mieux la mise en œuvre de la réforme au 1er janvier prochain.

Pourtant, le Gouvernement n’a pas jugé utile d’inscrire ce point à l’ordre du jour de la Conférence sociale. Alors que des discussions techniques fondamentales, qui conditionnent la réussite ou l’échec de la réforme, sont en cours, comment ne pas voir en cette conférence sociale un véritable « rendez-vous manqué » qui prive les partenaires sociaux d’une orientation politique claire en cette période charnière ?

Télécharger le communiqué de presse

Précédent
Suivant

Vous souhaitez devenir membre de la FFP ?

Adhérer